Make your own free website on Tripod.com
Lettre 3
Le Manger




Voyage au Vietnam 1999


9 Octobre 1999
Chers amis ,
A tous ceux qui osent passer leurs vacances au V-N , moi , je dis qu' il n'y a pas que le voyage qui leur intéresse , il y a aussi , et surtout , le MANGER (suy bu.ng ta ra bu.ng nguo'i ? ).



        Une anecdote avant de commencer cet épisode : j'ai une patiente qui souffre depuis 20 ans ... d'anorexie mentale ( merci d' aimable autorisation de citer ) . Cette maladie qui vous donne une constitution squelettique et un dégoût intestinal de tout ce qui passe par la bouche ! Elle a ainsi fait le Vietnam , en mangeant ce qu' elle trouve le long de la Nationale 1 du Nord au Sud . Elle en est revenue , d'abord saine et sauve , puis ravie ! J' invente rien , elle n' était pas malade une seule fois au Viet-Nam avec toutes les cochonneries qu' elle a avalé là-bas ! Cela dit , méfiez-vous , quand-même .



A Hà-Nôi , on se régalait plusieurs fois dans un resto au bord du lac de l' Ouest (Ba'nh Tôm Hô' Tây ). La spécialité de cette maison est une sorte de crêpe aux crevettes , servie chaude , à manger trempée dans une sauce de poisson un peu acidulée , accompagnée de fines herbes . Euh.. , il y a l'odeur des fruits de mer grillés , il y a une petite brise venant du lac dans un Hà- Nôi plus que suffocante . Vous n' avez que siroter une bière Tiger bien fraîche pour tout oublier .... Le fameux Cha~ Ca' La~ Vo.ng , cité dans tous les guides , n'est fameux que par son nom . On mange dans une salle à l'étage faite de 4 murs ( donc sans fenêtre !) , le poisson est servi déjà cuit dans une petite poêle ( en alumium ) à son tour réchauffée sur le feu . Au Viet-Nam le feu est fait ( presque ) uniquement avec du charbon . Vous pouvez imaginer la fumée dégagée , dans une salle sans fenêtre ... Et en plus c'est hyper cher : 5 dollars le plat ! Vaut mieux passer votre chemin ... Les petites gargotes dans les petites rues de l'ancienne Hà-Nôi sont quelque choses indescriptibles : complètement pittoresques , perdues dans des coins invraisemblables et en plus leurs plats sont souvent délicieux !



Je crois fermement que tout le charme gastronomique tonkinois est là : du ba'nh cuô'n parfumé au cha~ lu.a ( pâté ) , en passant par des petites grillades . Une odeur que vous ne trouvez nulle part ailleurs ...
De Ninh-Bi'nh jusqu' à Huê' il n'y a pas grand chose à dire , ça va avec le reste. Comme c'est une zone sinistrée par les faits de la guerre , les gens y sont pauvres . Côté manger , il n' y a pas donc trop de fantaisies ... Méfiez - vous des restos " câ'y to " partout . Traduction pour les français qui me lisent : jeune chien ! ( Quand j' ai dit ça à Sandy , une suédoise avec nous , elle m'a regardé horrifiée en poussant une exclamation : Cannibales !). N' empêche pas qu'on y a passé une soirée inoubliable autour d'une fondue elle aussi inoubliable . On était 5 : Monica (suissesse ) , Kate , Meriel (anglaises) , Jocelyne et moi . Que des filles ! Dès qu'on débarque un après-midi dans cette ville du no - man's - land , on s'est fait vite repéré , car l'arrivée du car du Sinh's Café est un fait quotidien , mais avec quelqu'un qui descend , c'est un événement !



La ville est composée d'une seule rue : la Grande Rue , avec son marché à côté . On a promené en short et semble-t-il , cela étant trop choquant pour les veilles paysannes qui vendent au marché , j'en passe des commentaires de ce qu'elles ont dit au sujet du torse de Meriel , une 23-years-old d'origine britannique . Semble-t-il qu'elles n' ont jamais vu de pareil dans leur vie entière : des bretelles de soutien-gorge sur les épaules de la jeune fille ! ...
On a très bien mangé pour un prix dérisoire , servi chaleureusement par tout le personnel de ce petit restaurant . Huê' : un autre monde ... gastronomique . De petits plats raffinés qu'il faut manger avec soins , tout doucement pour tout saisir la saveur . C'est pas mon truc . Mais qu' est ce que c' était bon ! On était dans une barque sur la Rivière des Parfums à faire un repas royal pour 15 FF . Menu : seiches poêlées à la sauce aigre-douce , potage de potiron aux crevettes ( canh bi' nâ'u tôm ) , dorade grillée au nuo'c ma'n , fines herbes , légumes , fruits tropicaux de saison , ect...



Mais il y a une ( presque ) curiosité à ne pas manquer sous aucun prétexte lorsque vous séjournez dans cette ville : 6A rue Dinh-Tien-Hoang , resto Lac-Thanh sur la rive gauche . Il y a le numéro de téléphone que je ne vous donne pas car c'est un peu inutile : le patron et ses 6 enfants qui y travaillent sont ... sourd-muets ! La 7è , la seule de la famille , ne l'est pas.
Il y a 2 régimes : végétarien et non. L'un l'autre est tout simplement superbe ! Je ne me souviens plus ce qu' il y a de bon ici , tellement j' ai mangé vite . Je me souviens d' y être revenu maintes fois et y avoir fait connaissance de Régina , la suédoise végétarienne qui parle un peu vietnamien , routarde solitaire . Avec cette fille on a découvert les gargotes végétariennes du marché de Dong- Ba : ça vaut le détour , mais il faut s'y connaître .
A partir du Col des Nuages , le climat change et la cuisine avec . Pas de surprise : tout rentre dans l'ordre , du riz , de la sauce poisson et des légumes potagers systématiquement . Jamais on voit autant de gargotes au mètre carré .On mange beaucoup trop au Sud ! De tout .



Quelques mots pour les Tây- Ba-Lô ( littéralement : français au sac à dos , c'est-à-dire routards ):
- Com dia~ : un plat de riz tout fait avec de la viande , de légumes , largement suffisant et outrageusement bon . Pour un prix allant de 2 à 10 francs selon le ... siège ! ( Plus qu' il est haut , plus qu' il est cher , parait-t-il. Cherchez à manger par terre comme les viets, vous paierez moins .).
- Com phâ'n : c'est un com dia~ mais avec les composants séparés , c'est tout . Quelquefois il y a en plus un potage à la fin . A peine plus cher.
- Com hôp : c'est un com dia~ à emporter dans une boite comme vous avez l'habitude chez Mc Donald . C'est très snob au début du lancement , réservant aux jeunes cadres pressés , ou qui en donnent l'air. Naturellement c'est le plus cher , négociable pourtant .Faites attention à ce genre d'alimentation , car les boites en plastique jetables sont rarement jetées ... ( à suivre).
Th.          
         Th.